L’utilisation du tampon sous Gimp

Suite à plusieurs demandes, j’ai décidé d’écrire aujourd’hui un petit tutorial sur l’utilisation de l’outil le plus indispensable de Gimp :le tampon. Je vais me baser sur une photo prise par un ami, Julien, lors de son récent périple en Australie (voir son site). En assemblant plusieurs photos avec le logiciel Hugin, il s’est retrouvé avec des morceaux de ciel manquants, et a donc souhaité combler cet espace :

Le principe du tampon (zone de duplication)

 

Le principe du tampon est relativement simple. Il permet de dupliquer une zone de l’image sur une autre, afin par exemple d’enlever un élément disgracieux (une tâche due à une poussière sur le capteur, une poubelle présente dans un paysage, …). Pour commencer, sélectionnez l’outil en lui-même :

Choisissez ensuite la taille et le type de pinceau à utiliser (la forme de la zone à dupliquer) :

Au niveau de la forme de la brosse, vous pouvez choisir une forme avec les bords nets, ou une forme avec les bords progressifs :

Pour l’utilisation du tampon, je sélectionne quasiment toujours une brosse à bord diffus (Circle Fuzzy). Cela permet d’améliorer la transition entre les éléments existants et les éléments ajoutés dans la photo. On peut aussi jouer sur l’opacité du pinceau, qui permet de diminuer l’effet du pinceau (à zéro, le coup de pinceau devient totalement invisible).

Une fois l’outil sélectionné et configuré, il vous suffit de placer votre souris sur la zone que vous souhaitez dupliquer, puis d’appuyer sur la touche « Ctrl » et de cliquez avec le bouton gauche de votre souris. La zone est alors sélectionnée et devient la source de clonage. Ensuite, déplacez votre souris sur la zone où vous souhaitez appliquer votre tampon, et faîtes un clic gauche.

Si vous laissez le bouton de votre souris appuyé, vous constaterez que la zone source se déplace en même temps que vous déplacez votre souris (le décalage entre la source et la zone d’application reste constant). Si vous ne souhaitez pas que votre zone copiée soit déplacée, vous pouvez sélectionner le mode d’alignement « Fixé » dans les paramètres de l’outil.

Dans le mode fixé, la zone source devient alors en quelque sorte une brosse.

Un exemple pas si simple

L’exemple choisi peut paraître assez simple, puisqu’il s’agit de combler une zone de couleur homogène. Mais si on y regarde de plus près, on se rend vite compte que le ciel est loin d’être aussi uniforme que cela, puisqu’il est en fait composé d’un dégradé allant du bleu clair à un bleu plus foncé. Si vous copiez brutalement des zones de ciel sans prendre de précaution, vous aurez quelque chose qui ressemble à cela :

Des zones claires à côté de zones sombres, le résultat n’est pas vraiment exploitable.
Pour éviter cela, je vais travailler de manière horizontale. En prenant plusieurs points de duplication, et en travaillant sur des bandes horizontales, je peux gérer au mieux cette transition de ton. Afin d’améliorer encore le rendu, j’ai sélectionné une brosse à bords diffus.

 

Vous pouvez voir la manipulation complète dans la vidéo suivante :

 

Au final, nous obtenons donc ce résultat :

Tags: , , , , , , , , ,

Posted in photographe-lille and tuto retouche by adm_erwan on 26/February/2011 at 08:28.

Ajouter un commentaire

Article précédent:
Article suivant :

No Replies

Feel free to leave a reply using the form below!


Leave a Reply